Le contrôle technique automobile



Le contrôle technique obligatoire

Imposé par la législation française depuis le 1er janvier 1992 suivant l’arrêté du 18 juin 1991 régi par le Code de la route, le contrôle technique est un examen périodique qui doit être réalisé avant la 4ème année de la date de mise en circulation de la voiture. Il faut ensuite le renouveler tous les 2 ans dans un centre auto, chez un contrôleur bénéficiant d’un agrément de l’État, ou encore chez un inspecteur assermenté. Il s’agit d’un contrôle visuel sur les principaux éléments d’un véhicule, sans obligation de le démonter. Cette visite concerne, en particulier, les voitures légères de moins de 3,5 tonnes afin de renforcer la prévention routière des accidents. Mais d’après la commission européenne, ce contrôle technique automobile de 2 ans et de 4 ans n’est pas suffisant. Une directive européenne a recommandé une fréquence d’un an de cette visite technique pour assurer la sécurité routière et pour préserver l’environnement. Appliqué à partir du 1er janvier 2017, ce dispositif impose l’application de la nouvelle procédure de mesure de la pollution sur les modèles essence et diesel lors du contrôle auto. La visite est rendue obligatoire par l’État pour de nombreuses raisons. Cette étape revêt son importance afin de prévenir les risques de dysfonctionnement techniques et mécaniques. Selon les chiffres, les voitures correctement entretenues et qui sont en parfait état présentent peu de risque de commettre des accidents. La réalisation de la visite technique est également nécessaire, surtout en cas de vente du véhicule. Le vendeur est, en effet, obligé de présenter à l’acheteur le certificat du contrôle auto qui date de moins de 6 mois.

Véhicules concernés

Comme l’on a déjà dit auparavant, le contrôle technique de véhicule touche les voitures légères inférieures à 3,5 tonnes. Cela peut être des véhicules particuliers quels que soient leurs types, des véhicules utilitaires, des campings car ou des véhicules spécifiques.

Véhicules particuliers

On parle de véhicule particulier tout véhicule à moteur et à 4 roues destiné à transporter de personnes, que son type de motorisation soit essence, diesel, électrique, hybride ou GPL. Il doit être équipé au maximum de 8 places assises et ne doit pas être supérieur à 3,5 tonnes. En France près de 18 millions de véhicules particuliers font l’objet de contrôle technique auto. Une voiture particulière peut être :

- 4x4

- Citadines

- Berlines

- Break

- Monospaces

Véhicules GPL
Il s’agit de véhicules légers roulant au gaz de pétrole liquéfié. Si le modèle entre dans la catégorie des véhicules légers, il sera soumis au contrôle technique des voitures particulières. Depuis 2011, des points de contrôle propres aux voitures GPL sont examinés, à part les points de contrôle communs avec les autres types de véhicules. Le contrôleur vérifie, en effet, si la source d’énergie utilisée correspond à celle qui est mentionnée sur le certificat d’immatriculation. Il inspecte également la validité de la date limite d’utilisation, les systèmes d’injections, l’étanchéité du circuit, le dispositif de remplissage et la non-conformité du véhicule au gaz carburant. Concernant les voitures immatriculées avant le 1er juillet 2001, il faut contrôler l’homologation du réservoir. À noter qu’on doit effectuer le contrôle technique de ce type de motorisation dans un centre de contrôle disposant d’un équipement spécial destiné à contrôler les éléments propres à ce type de véhicule. Il faut, par ailleurs, que le centre ait suivi une formation spécifique dans le domaine et possèdent un agrément GPL. Par rapport au contrôle technique des véhicules classiques, celui des voitures GPL requièrent plus de temps et donc plus coûteux. Sachez qu’avant d’aller réaliser cette visite technique, il faut remplir le réservoir de carburant au moins à moitié.

Véhicules diesel
Le contrôle technique des véhicules diesel est renforcé pour éviter la dégradation de l’environnement et les accidents. La plupart des voitures de ce genre sont, en effet, des anciens modèles et plus polluants. C’est pourquoi le gouvernement a décidé d’exiger une visite technique plus rigoureuse pour savoir les émissions de polluants atmosphériques, en particulier, des particules fines émanant de l’échappement. Cet examen est effectué grâce à un contrôle du moteur du véhicule.

Véhicules essence
La réglementation de visite technique diffère selon que votre voiture soit diesel ou essence. Pour ce dernier cas, le contrôle technique consiste à vérifier les 124 points de contrôle sur votre véhicule. Le but est de vérifier la sécurité du véhicule et d’évaluer l’impact de ceci sur l’environnement.

Véhicules électriques
Ce type de voiture est soumis à la visite technique automobile, à l’instar des autres voitures particulières. Différentes bornes de recharge électrique ont été installées dans toutes les villes de France pour recharger ces voitures. Le contrôle technique de ces voitures est imposé par le gouvernement à travers un arrêt ministériel de l’écologie du 15 janvier 2013.

Véhicules hybrides
Dit véhicule hybride tout modèle équipé d’un moteur thermique et d’un moteur électrique ainsi que de batteries. Il a la particularité d’être économique et moins polluant grâce à sa faible quantité de rejet des gaz polluants et à la baisse de consommation de carburant. Quel que soit le type de véhicule, elle doit passer au contrôle technique depuis le 15 janvier 2013.

Véhicules utilitaires léger: Camionnettes &fourgonnettes (CTTE & VASP)

Comme les véhicules particuliers, les voitures utilitaires doivent également se soumettre à l’obligation du contrôle technique. Ces types de voitures sont utilisés pour les activités professionnelles. Le classement du véhicule utilitaire est indiqué dans la carte grise ou certificat d’immatriculation. Les voitures avec mention « CTTE » sont classées utilitaires. Sont considérés de tels tous les véhicules qui ne disposent que de place à l’avant et qui appartiennent à des sociétés. Ce sont les différents composants du véhicule qui sont examinés au cours de la visite technique. Le contrôleur dûment formé vérifie le bon fonctionnement et le niveau de sécurité de la voiture. Le contrôle technique de véhicule utilitaire se différencie de celui des véhicules particuliers grâce à un passage à un contrôle pollution à part la visite technique. Cela doit être effectué un an après cette dernière. Pour illustrer, le contrôle auto se déroulera avant la date du quatrième anniversaire du véhicule et le contrôle anti pollution au cinquième anniversaire. Ensuite, il doit passer chaque année dans un centre de contrôle technique automobile pour une sécurité assurée.

Les campings car de moins de 3,5 tonnes

Ces véhicules habitables de moins de 3,5 tonnes sont également touchés par la visite technique automobile. Ils requièrent un niveau de sécurité élevé du fait que c’est à la fois un moyen de transport et une habitation. La réalisation de ce contrôle technique pour caravane & camping-car doit être prise en charge par le centre de contrôle auto bien équipé.

Véhicules spécifiques

Dans le but d’optimiser le parc automobile français, le gouvernement ne s’est pas juste limité à soumettre les véhicules particuliers et utilitaires au contrôle technique. Les voitures spécifiques doivent également se rendre au centre de visite technique. La spécificité de ce contrôle est l’exigence d’un renouvellement tous les ans, après la première visite. Sont classées dans la catégorie des voitures spécifiques les voitures suivantes :

Véhicules de collection
Sont considérés comme véhicules de collection les modèles de voiture anciens qui datent de plus de 30 ans. Si auparavant, ce type de véhicule n’est pas soumis au contrôle technique, depuis 2009, il doit le faire tous les 5 ans. Il ne faut pas oublier de porter la carte grise le jour de la visite technique.

Véhicules de dépannage
Ce sont les voitures à remorque destinées à déplacer les véhicules accidentés ou en panne sur la route. Le contrôle technique de ce type de véhicule doit être effectué chaque année, comme c’est le cas de toutes les voitures spécifiques. Le propriétaire doit également présenter au contrôleur la carte blanche de la voiture en outre de la carte grise.

Véhicules de transport sanitaires (ambulances)
Dédiés à transporter les patients aux centres hospitaliers pour des hospitalisations et des visites médicales, les véhicules sanitaires doivent être également contrôlés chaque année. Une fois ce délai passé, le contrôle technique automobile doit être renouvelé. Pour s’y présenter, il faut se munir d’un certificat d’immatriculation.

Véhicules auto-école
Comme les véhicules particuliers, les voitures d’auto-écoles doivent passer le contrôle technique avant la quatrième année de leur mise en circulation. La présentation de la carte orange et du certificat d’immatriculation est indispensable avant la visite technique, dont la validité est de 2 ans.

Taxis & VTC
: les propriétaires des taxis et des véhicules de tourisme avec chauffeur doivent faire appel aux services des contrôleurs techniques d’automobile chaque année. Tous les éléments internes et externes de ces voitures de transport payant de passagers doivent être examinés avec soin. Il faut fournir un certificat d’immatriculation au centre de contrôle technique.

Délai de Validité du contrôle technique

La durée de validité du contrôle technique automobile varie selon qu’il soit un véhicule neuf ou un véhicule d’occasion.

Véhicules neufs

Le premier contrôle technique d’une voiture neuve doit être effectué dans les 6 mois qui précèdent le 4ème anniversaire de son immatriculation. Cette date est indiquée dans la carte grise. Elle dépend de la date de mise en circulation du véhicule. Ensuite, la voiture est soumise au contrôle auto tous les 2 ans. Si l’immatriculation d’un véhicule date donc du 31 mai 2014, le premier contrôle technique devra avoir lieu avant le 31 mai 2018, et le deuxième le 31 mai 2020, et ainsi de suite pour tous les 2 ans.

Véhicules d’occasion

Les voitures d’occasion et celles qui ont plus de 4 ans doivent faire l’objet d’un contrôle technique au plus tard dans les deux prochaines années qui suivent sa dernière visite technique. La date de la dernière visite technique d’un véhicule est indiquée sur une vignette collée au certificat d’immatriculation. S’il est donc mentionné sur la vignette que le dernier contrôle date du 21 janvier 2015, la prochaine visite technique devra donc se dérouler le 21 janvier 2017.

Prix du contrôle technique

Dans la plupart des cas, c’est le centre de visite technique qui détermine le prix de leurs services. Tous les frais y afférents sont à la charge du propriétaire de l’automobile. Ceux-ci s’élèvent en moyenne à 67 euros en France. Le montant de ce tarif est souvent défini en fonction de plusieurs critères comme le type de prestation. Mais, le prix d’une visite technique est souvent moins cher que le prix de la contre-visite ou celui d’un contrôle volontaire. Cela peut également dépendre du type de véhicule. Pour certains véhicules qui nécessitent l’utilisation de matériel spécifique et plus de temps pour faire la visite technique, ce prix peut être élevé. C’est le cas de la visite technique des 4x4 ou des véhicules GPL. Le coût de ces services peut, par ailleurs, varier selon que le véhicule fonctionne à l’essence, au diesel ou au gaz. La situation géographique du centre de contrôle technique peut, en plus, être un facteur déterminant du prix de la visite technique. Pour profiter d’une visite technique moins chère, il faut se rendre dans un site comparateur de prix fiable qui sélectionne tous les centres spécialisés dans ce domaine par code postal et par nom. Cela permet de faire jouer la concurrence et de dénicher de manière facile et rapide un prestataire de contrôle technique pas cher. Les écarts de prix sont également remarquables dans un centre à l’autre. Ils vont de 35 euros à 98 euros. D’où la nécessité de comparer les prix avant de décider. Il est possible de bénéficier du meilleur prix en profitant de l’offre spéciale ou de la carte privilège de certains centres. Quelques-uns d’entre eux proposent même une contre-visite gratuite si on réalise chez eux le premier contrôle technique. Pour prendre rdv, il suffit désormais d’envoyer un email ou un fax ou encore de téléphoner le centre de votre choix.

Déroulement du contrôle technique

Lors du contrôle technique, plusieurs étapes doivent être suivies. L’automobiliste est obligé de procéder à ces démarches une fois que la date du contrôle technique automobile est expirée. En général, la durée de la visite technique varie d’un centre à un autre et selon la nature de la voiture. Cela peut avoir lieu pendant moins d’une heure. Mais, le propriétaire est libre d’assister ou pas au contrôle.

Les documents à fournir au centre auto

Dans la plupart des cas, le centre ne demande que le certificat d’immatriculation avant d’effectuer la visite technique. Seul l’original de la carte grise est accepté, et non pas une photocopie. Certaines catégories de véhicules nécessitent également la présentation d’une carte blanche ou orange, comme le cas du contrôle technique des véhicules de dépannage et d’auto-écoles.

Les 124 points de contrôle

Le contrôle technique se base sur des constatations visuelles réalisées par le contrôleur sur une voiture. Il porte sur 124 points (dont 72 doivent faire l’objet d’une contre-visite)

Le verdict du contrôle technique

À l’issue d’un contrôle technique, un document qui contiendra le résultat de la visite technique vous sera remis par le contrôleur. Il s’agit du fameux procès verbal. Ensuite, il collera la vignette sur votre pare-brise. En effet, le procès verbal de contrôle renfermera l’ensemble des anomalies constatées sur un véhicule. Ces défauts nécessitent une contre-visite après la réparation de la voiture. Même si aucune contre-visite n’a pas été recommandée dans le procès verbal, cela ne signifie pas qu’aucune anomalie n’a été détectée sur la voiture. Il est tout de même recommandé dans ce cas de réparer les altérations qui n’ont pas besoin de contre visite. Ce document doit être gardé dans un endroit sûr parce qu’on en a besoin en cas de vente de la voiture. La vignette, de son côté, est collée en bas droite du pare-brise et sur le certificat d’immatriculation par le contrôleur après la fin du contrôle. Elle indique la date de la prochaine visite technique. Elle permet aux forces de l’ordre de vérifier rapidement si le contrôle technique est encore valide. La lettre A indiquée dans la vignette collée sur le certificat d’immatriculation signifie qu’aucune contre-visite n’est exigée. La lettre S par contre indique la nécessité de cette contre-visite. Cette vignette sera détruite et remplacée par le contrôleur lors de la prochaine visite périodique. Elle n’est pas apposée dans les véhicules de collection.

Contre-visite

Si le contrôleur technique du véhicule a constaté quelques défauts comme l’anomalie des freins, de la direction des roues ou de l’éclairage, l’automobiliste est obligé de faire appel à un garagiste ou à un concessionnaire pour réaliser des réparations. Ces dernières doivent être effectuées dans un délai de 2 mois qui suivent le premier contrôle technique. Il est possible de demander au contrôleur d’expliquer les types et les sources des altérations.

Il faut savoir qu’un centre de visite technique ne procède jamais à la réparation. Quand les réparations sont terminées, la voiture doit passer la contre-visite. Dans ce cas, le contrôleur vérifie si les défauts évoqués à l’occasion du premier passage ont été bien réparés ou pas. Si tout est normal, il donnera à l’automobiliste un procès verbal de contrôle valide et collera une vignette sur le pare-brise. Si quelques éléments ne sont pas réparés comme il se doit, il imposera une nouvelle contre-visite et ainsi de suite jusqu’à ce que tout soit réglé pour des raisons de sécurité. Tout comme le contrôle technique, le tarif de la contre-visite est fixé librement en France par le centre de contrôle. Ce prix oscille entre 10 et 15 euros en général. Mais, certains centres de contrôle technique offrent gratuitement ces services à leurs clients. Lors de cette étape, il faut fournir un certificat d’immatriculation du véhicule ainsi que le procès verbal remis lors du premier contrôle. Il est possible d’éviter une contre-visite en effectuant une vérification préalable de certains éléments de la voiture comme le fonctionnement des feux, ou l’usure des pneus. Les altérations soumises à une contre-visite sont au nombre de 72 points, notamment le système de freinage, les pneus et leur fixation, les dispositifs d’éclairage, la pollution, la suspension et les essieux, la direction et les toues, certains équipements de sécurité et certains éléments de la carrosserie. Pour la plaque d’immatriculation, par exemple, la détérioration de la plaque et/ou de sa fixation, la non-concordance avec les documents d’identification, la non-conformité de couleur ou de type de caractères ainsi que l’absence de la plaque pourront entraîner une contre-visite. Concernant le freinage, l’anomalie importante de fonctionnement et le déséquilibre important, ainsi que l’efficacité globale insuffisante peuvent être des motifs d’une contre-visite. Il y a d’autres éléments soumis à cette étape, à l’instar des organes mécaniques.

Défaut de contrôle technique

Le contrôle technique est imposé par la loi, sous peine des risques de contravention, d’immobilisation du véhicule ou de confiscation de la carte grise de la voiture.

Contravention

Lors du contrôle effectué par les forces de l’ordre, la validité de la visite technique est l’un des principaux points qu’elles vérifient. Si la date limite de ce contrôle technique est déjà dépassée, l’automobiliste sera assujetti à une amende de classe 4 qui peut aller jusqu’à 750 euros. Mais, en général, celle-ci varie entre 90 euros et 135 euros, en fonction du délai de paiement. Ce PV n’occasionne pas la suppression de points sur le permis. Il faut noter que cette contravention est applicable aussi bien en cas du manquement à l’obligation d’un contrôle technique ou en cas d’un contrôle technique périmé ou dépassé.

Immobilisation du véhicule & de la carte grise

À part l’amende, le défaut de contrôle technique donne également lieu à l’immobilisation du véhicule et à la confiscation de la carte grise par les forces de l’ordre ou la gendarmerie. Ce document peut être retenu pendant une semaine. À cela s’ajoute une obligation de faire passer la voiture à un contrôle technique dans un délai de 7 jours.

Fiche de circulation provisoire

La confiscation du certificat d’immatriculation signifie que le véhicule ne pourra circuler que temporairement en attendant le contrôle technique ou la contre-visite. Les forces de l’ordre donnent dans ce cas à l’automobiliste une fiche de circulation provisoire. La carte grise ne sera remise à l’automobiliste que lorsque ce dernier présente le procès verbal de contrôle technique favorable.

Le pré-contrôle technique

Pour les automobilistes, la visite technique est loin d’être agréable. Cela leur fera perdre du temps et de l’argent. Alors que c’est important pour la sécurité routière et pour assainir le parc automobile qui circule sur le territoire français. Pour éviter de passer à une contre visite qui est la bête noire des automobilistes, il est fortement conseillé de préparer le contrôle technique. Avant d’amener la voiture dans un centre de visite technique agréé, il est possible de vérifier soi-même ou avec l’aide d’un garagiste certains éléments de la voiture comme le fonctionnement des feux, le kilométrage, l’usure des pneus, l’état et la lisibilité des plaques d’immatriculation, l’état des mâchoires ou des plaquettes, la qualité des vitrages de la voiture, des essuie-glaces et de la fixation des rétroviseurs ou encore la lisibilité des plaques d’immatriculation. Certains garagistes ou concessionnaires proposent un pré-contrôle technique gratuit. Il faut bien comparer les offres parce que quelques garagistes peu scrupuleux profitent de la crainte d’une contre-visite pour facturer leurs clients aux moindres problèmes.

Le contrôle technique volontaire

S’il y a un doute sur l’état et la sécurité de la voiture en attendant la prochaine visite technique, un contrôle technique volontaire est un geste responsable. Les mêmes conditions et les mêmes règles du contrôle technique réglementaire sont applicables au contrôle volontaire. Mais, cette étape ne donne pas suite à une contre-visite. Il est également possible de le demander à tout moment. Après la visite technique volontaire, un procès verbal de contrôle volontaire sera remis à l’automobiliste. Mais, le contrôleur technique n’appose pas une vignette ni un timbre sur le certificat d’immatriculation. Il faut signaler que cette visite est souvent effectuée pour des raisons de sécurité, lors d’un voyage long ou d’un doute sur certains éléments du véhicule. Il permet d’éviter les frais de réparation exorbitants. Il portera sur l’ensemble ou une partie des 124 points de contrôle technique. Il est possible d’indiquer au professionnel qui va prendre en charge le contrôle volontaire les éléments sur lesquels la vérification portera. Il n’est pas valide lors de la transaction d’une voiture de plus de 4 ans. Il est également indépendant d’un contrôle technique obligatoire. Même si on vient de faire une visite technique volontaire, il faut réaliser un contrôle technique réglementaire quand la date d’expiration de ceci arrivera. Le coût d’un contrôle volontaire dépend des éléments contrôlés et de chaque centre de contrôle technique automobile.

Les enseignes de contrôle technique

De nombreuses enseignes de contrôle technique sont disponibles en France. On compte près de 6200 centres de contrôle technique agréés repartis dans toutes les villes françaises. Voici quelques adresses fiables et sérieuses.

Securitest (Groupe sgs)

Leader du contrôle technique des véhicules de tout genre, Securitest offre une large gamme de services afin d’assurer à tous ses clients des véhicules conformes aux législations et aux réglementations locales. En partenariat avec le numéro un de l’inspection, du contrôle, de l’analyse et de la certification de voiture, le groupe SGS, Securitest promet à tous des prestations de qualité grâce à ses contrôleurs expérimentés et agréés ainsi qu’à ses équipements complets. Reconnu comme un prestataire fiable dans la réalisation de la visite technique, le groupe SGS est riche en 130 années d’expérience dans le domaine. Et Securitest s’engage toujours à porter haut ces valeurs du groupe. Il assure une présence active à travers la France avec 1800 centres de contrôle. La sécurité routière reste au cœur des préoccupations de la société qui prend en charge le contrôle technique de tous les véhicules.

Autovision

Fort de 20 années d’expérience en contrôle technique automobile, Autovision est le partenaire indispensable pour attester de la conformité de tous types de voitures aux normes de sécurité, d’émissions et de confort définies par les autorités de réglementation locales, nationales et internationales. Grâce à son expertise, il est en mesure de vérifier la condition générale des véhicules, selon la législation en vigueur. Pour assurer des prestations irréprochables, Autovision effectue les contrôles techniques avec un équipement de test et d’enregistrement à la pointe de la technologie, contrôlé par des techniciens mécaniciens hautement qualifiés. Fort de 1000 centres à travers la France, cette enseigne exploitée par VIVAUTO SA s’engage à mettre au service de la sécurité et du confort de tous les automobilistes son savoir-faire et sa culture. Elle collabore avec divers partenaires internes du groupe et avec de nombreuses entreprises et organismes d’État ou privés. Elle s’occupera des contrôles techniques des véhicules légers, mais ne réalise aucune activité de réparation ou de commerce automobile. Autovision offre également son aide aux professionnels souhaitant créer un centre avec des services d’assistance et de formation géomarketing. Pour gage de sa fiabilité, la société a signé un accord de partenariat avec le Comité Interministériel de la Sécurité Routière.

Dekra Norisko

En limitant l’intervention humaine et les sources d’erreurs possibles, Dekra Norisko a réussi de se faire un nom dans le marché de visite technique en pleine expansion. Son expérience et son expertise mondiales font de cette société le partenaire indépendant idéal pour assurer la sécurité routière de tous les automobilistes. Depuis ses nombreuses années d’expérience, Dekra Norisko s’efforce de répondre dans les plus brefs délais aux multiples demandes de ses clients, en conformité avec la législation en vigueur. Et chaque jour, il s’engage dans la lutte contre l’insécurité routière. Actuellement, le groupe dispose de 1500 centres qui emploient plus de 2300 contrôleurs hautement qualifiés dans tout le territoire français. Ses services de proximité dédiés aux professionnels et aux particuliers sont hors pairs. Il prend en charge la visite technique des véhicules de tourisme, de caravane, de flotte d’utilitaires. Dekra Norisko se démarque par ses avantages exclusifs pouvant aller jusqu’à -20% sur le contrôle technique ainsi que d’autres bons plans grâce à la carte Club Avantages. La faciliter de payer 2 fois le contrôle technique la positionne également dans le palmarès des meilleurs prestataires.

Autobilan

Pour passer le contrôle technique d’une voiture, Autobilan est une adresse incontournable. Leader en France de la visite technique des véhicules légers, l’entreprise a su se faire un nom dans ce marché en pleine concurrence. La marque a, en plus, su élargir son domaine d’intervention en mettant son expertise et son savoir-faire au service de tous les acteurs du monde automobile. Pour offrir des services de proximité, elle assure une présence dans de nombreuses villes françaises comme Bessac Albi, Bout du Pont de l’ARN, Castres, Castelnaudary, Graulhet ou encore Lavaur. La visite technique des véhicules sera confiée entre les bonnes mains des techniciens audités régulièrement. Ils vérifient les 124 points du contrôle technique. Pour éviter l’oubli, la société pourra également prévenir ses clients lorsque la validité de leur contrôle technique arrivera à expiration. Pour prendre rendez-vous, il suffit de se rendre sur le site internet d’Autobilan.

Autosur

Autosur a été créé dans le but de mettre en place un réseau de contrôle de véhicules légers moins de 3,5 tonnes et de 4 ans en France métropolitaine et dans les départements d'outre-mer. Ce centre est né de la volonté d’aider les propriétaires dans le respect de l’obligation de maintien en bon état de marche et en parfait état d’entretien leurs voitures. Des voitures utilitaires aux voitures particulières, en passant par les véhicules spécifiques, de collection et d’exception, GPL, 4x4 et camping-car, Autosur assure la visite technique des voitures de tout genre. Depuis sa création en 1992, il possède en ce moment plus de 850 centres répartis sur le territoire national, en Martinique, en Guadeloupe, à la Réunion. Un accueil digne et des services de qualité sont réservés par plus de 1800 professionnels aux personnes ou entreprises qui leur font confiance. Grâce à son éthique qui repose sur une valeur de citoyenneté, d’intégrité et de transparence, Autosur s’impose comme un acteur majeur du domaine.

Autosecuritas

Depuis sa fondation, Autosecuritas poursuit sa croisade contre l’insécurité routière. et continuer ses actions déjà engagées en direction de la préservation de l’environnement. Cette coopérative des professionnels du contrôle technique regroupe actuellement 351 centres VL et 26 centres PL, tous unis pour défendre la valeur du groupe et la réglementation en vigueur. Autosecuritas met au service de tous ses compétences et ses ressources en matière de contrôle technique afin d’améliorer le parc automobile, de limiter l’impact des émissions polluantes et les accidents routiers. Il participe, en plus, à la préservation de l’environnement. Un accueil privilégié, un relationnel de qualité, une écoute attentive, un service proposé par un personnel qualifié et agréé, une information claire lors de la remise du procès verbal attendent ceux qui se fient à l’expertise d’Autosecuritas. C’est le partenaire idéal pour un contrôle technique satisfaisant offrant un meilleur rapport qualité/prix. Votre visite ne dure qu’au moins d’une heure. Tout en étant exigeant, ce prestataire assure des services haut de gamme.

Autosécurité

Riche de son expérience et de sa réussite dans le monde du contrôle technique, Autosécurité est un précurseur du domaine. Fort de ses engagements avec ses partenaires, il accompagne les automobilistes dans l’obtention d’une vignette et d’un contrôle technique favorable. Il pourra s’occuper de la visite technique des véhicules particuliers, utilitaires, des véhicules fonctionnant au gaz (GPL, GNC…), des voitures de collection, des voitures électriques ou des véhicules spécifiques. Équipé des matériels innovants de la dernière génération disponible dans le contrôle technique, il garantira des prestations impeccables et sans erreur. Ce centre de contrôle technique est recommandé par l’association de 40 millions d’automobilistes grâce à sa qualité d’accueil, de pédagogie et d’information, ainsi qu’à ses tarifs de contrôle technique qui défient la concurrence.


Questions fréquentes sur le contrôle technique automobile

Combien coute un contrôle technique ?

Le prix d’un contrôle technique dépend de différents critères et du centre de contrôle auto où l’on fait la visite technique. En France, le coût de ces services est de euros en moyenne. Mais, cela pourra s’élever jusqu’à euros dans d’autres centres de contrôle pour de mêmes prestations. D’où l’importance de faire jouer la concurrence avant de décider.

Comment faire un duplicata de carte grise sans contrôle technique ?

En cas de perte, de vol ou de détérioration de carte grise, il faut demander un duplicata. Lors de la demande du duplicata, vous devez insérer avec les dossiers à fournir la photocopie du contrôle technique en cours de validité pour les véhicules de plus de ans. Il faut donc faire une visite technique avant faire votre demande de duplicata. Dans ce cas, vous devrez vous rendre en préfecture pour chercher une fiche d’identification. Ensuite, allez à la gendarmerie ou au poste de police pour faire une déclaration de perte. Avec ces deux documents, il vous sera possible de faire passer votre voiture au contrôle technique. Une fois que vous avez le procès verbal du contrôle technique, vous pourrez faire un duplicata de la carte grise. Si votre voiture ne peut pas rouler, contactez un centre de contrôle technique le plus proche de chez vous qui propose des services aux véhicules non roulants. Mais attention, ses frais de déplacement sont à votre charge.

Comment faire un duplicata de contrôle technique ?

Vous avez perdu le procès verbal de contrôle technique automobile ?
Dans ce cas, vous devez vous rendre au centre de contrôle technique pour demander une attestation de passage pour le véhicule. Il indique dans cette attestation la date de passage, le kilométrage de la voiture le jour du contrôle, ses numéros d’identification et le résultat de la visite technique ainsi que sa date de validité.

Comment choisir le centre de contrôle technique ?

Pour avoir l’assurance de faire affaire avec un centre de contrôle technique fiable, compétent et pas cher, il faut vérifier certains points avant de lui confier la voiture. Premièrement, vous devez bien vérifier son agrément préfectoral. Il suffit, en effet, de demander son numéro d’agrément et de le vérifier auprès de l’administration concernée ou de consulter la liste des centres de contrôle auto agréés de votre département. Il faut ensuite comparer les prix dans un site comparateur parce que les écarts des prix sont énormes. Assurez-vous également que le centre dispose d’équipements adaptés au contrôle de votre véhicule. Optez pour les prestataires qui offrent des services supplémentaires ou des avantages exclusifs.

Comment faire une carte grise sans contrôle technique ?

Si vous achetez une voiture de moins de ans, vous n’êtes pas obligé de faire passer votre véhicule à l’examen mécanique pour obtenir un nouveau certificat d’immatriculation. Il est possible de faire une carte grise sans contrôle technique. C’est également le cas si vous changez d’adresse. Le changement de la carte grise ne nécessite pas, en effet, le passage au centre de contrôle auto. Par contre, en cas de divorce, de perte, de détérioration ou de vol de la carte grise, vous devez faire un contrôle technique pour pouvoir obtenir un nouveau certificat d’immatriculation. Si vous avez fait un achat d’une voiture de plus de ans, le contrôle technique est obligatoire pour l’immatriculer dans le mois qui suit l’achat.

Comment lire le rapport du contrôle technique automobile ?

Le rapport du contrôle technique automobile est facile à comprendre. Quand ceci contient la lettre « A », cela veut dire que le contrôle technique est favorable. Par contre, si la lettre « S » est présente, cela signifie que le contrôle technique est défavorable. Vous devez donc faire la réparation et puis une contre-visite. Le procès verbal détaille les défauts à réparer.

Comment lire sa vignette contrôle technique ?

À l’issue du contrôle technique, le contrôleur colle la vignette sur le pare-brise et le certificat d’immatriculation. Elle indique le mois et l’année limite pour faire une nouvelle visite technique. Vous y trouverez également le numéro de la vignette.

Comment faire sauter un pv contrôle technique ?

Le contrôle technique est obligatoire en France, sous peine de sanction. S’il y a une erreur de la part des forces de l’ordre ou du contrôleur qui a entraîné la remise d’un PV, vous pourrez envoyer une lettre explicative et des justificatifs au service concerné sur la notification. Si aucune erreur ne n’est produite, mais c’est vous qui avez manqué de faire votre visite technique à temps, vous n’aurez qu’un seul issu : passez la visite technique dans un délai de jours.

Comment faire pour ouvrir un centre de contrôle technique ?

Tout le monde peut ouvrir un centre de contrôle automobile. Il suffit de demander l’agrément de l’État pour exercer cette activité. Mais, il faut dans ce cas remplir quelques conditions et suivre quelques démarches. Dans la plupart des cas, une formation de gérant exploitant est requise par l’administration pour obtenir un agrément. Mais, un diplôme de niveau V, IV, du ministère de l’Éducation nationale dans une discipline de l’automobile est également accepté. Il faut, en plus, disposer d’un local qui répond aux exigences de la réglementation et d’équipements adaptés au type de contrôle à réaliser.

Comment faire le contrôle technique sans carte grise ?

La carte grise est un document nécessaire lors du contrôle technique pour que le contrôleur puisse vérifier la correspondance du véhicule à ce qui est indiqué dans le certificat d’immatriculation. Normalement, c’est impossible de faire la visite technique sans carte grise. Mais, en cas de perte, de détérioration ou de vol de la carte grise, vous pouvez présenter le certificat d’immatriculation provisoire, la fiche de circulation provisoire valable jours, la fiche d’identification du véhicule que vous pouvez obtenir auprès des services préfectoraux. Celle-ci doit être accompagnée par la copie de la demande de duplicata ou de la copie de la déclaration de perte ou de vol.

Comment changer sa carte grise sans contrôle technique ?

Le changement d’une carte grise peut être lié au changement d’adresse, au changement de propriétaire, à la perte ou vol du document. Les procédures de changement demandent toujours la preuve d’une visite technique en cours de validité (- ans. S’il s’agit d’une simple modification des informations, cela ne nécessite pas le passage au contrôle technique.

Comment devenir agent contrôleur du contrôle technique automobile ?

Pour devenir agent contrôleur du contrôle technique automobile, il faut obtenir un diplôme de niveau V ou IV du ministère de l’Éducation nationale dans une discipline de l’automobile (mécanique, maintenance, carrosserie, tôlerie, électricité automobile…. Une formation spécialisée complémentaire dans le contrôle technique automobile d’une durée d’au moins 00 heures sera un atout. Il faut également avoir un casier judiciaire propre.

Comment faire pour vendre sa voiture à un particulier sans contrôle technique ?

Il est tout à fait possible de vendre un véhicule sans contrôle technique à condition que votre voiture soit vendue à un concessionnaire ou à un garage. C’est après ces derniers qui feront le contrôle technique de la voiture pour le revendre ensuite en tant que voiture d’occasion. Mais, la vente d’une voiture d’occasion à un particulier n’est pas possible sans visite technique.

Comment décoller la vignette du contrôle technique ?

Si vous devez remplacer votre pare-brise, vous pourrez décoller la vignette avec une lame de cutter en douceur. SI vous ne réussissez pas, vous pourrez demander l’aide d’un professionnel comme un garagiste. Au cas où la vignette se déchirerait après l’avoir décollé, il vous faut une copie à demander au centre de contrôle.

Comment acheter une voiture sans contrôle technique ?

Vous pouvez acheter un véhicule de moins de ans sans visite technique. Si le véhicule a plus de ans, le vendeur se trouve dans l’obligation de présenter le contrôle technique. Mais des fois, les transactions ont toujours lieu même sans passer cette étape. L’idéal dans ce cas c’est de demander au vendeur de réaliser vite la visite technique parce qu’il n’y a pas nouvelle carte grise sans contrôle technique et il n’y a pas contrôle auto sans carte grise.

Comment faire le contrôle technique d’un véhicule non roulant ?

Si votre véhicule est en panne alors qu’il doit passer le contrôle technique, vous pourrez faire appel à un contrôleur technique situé près de chez vous qui propose un service de visite technique à domicile dédié à la voiture non roulante. Sinon, vous vous recourez au service des véhicules de dépannage pour transporter votre voiture au centre.

Comment devenir technicien contrôle technique ?

Pour devenir technicien contrôle technique, il faut suivre une formation spéciale afin d’obtenir un agrément de la préfecture. Il est même utile de suivre un stage qui est accessible avec divers CAP, BTS, DUT. La formation porte sur la réparation, l’entretien et la maintenance automobile. Les bacs pros permettent également de faire carrière dans ce domaine d’activité.

Comment faire quand on a perdu son contrôle technique ?

Quand on perd son contrôle technique, il suffit de passer au centre de visite technique pour demander une attestation contenant le résultat de la visite technique ainsi que sa date de validité. Il est également possible de faire une demande de duplicata.

Comment passer le contrôle technique anti pollution ?

Le contrôle antipollution est une visite technique complémentaire des voitures imposée depuis . Il concerne surtout les camionnettes, les automobiles spécialisées ou anciens comme les véhicules de transport sanitaire. Pour le passer, il suffit d’aller dans un centre de contrôle automobile. Ce contrôle doit être réalisé dans les mois qui précèdent l’expiration du délai d’un an, après la visite technique favorable. Il faut présenter l’original du PV de contrôle technique, le certificat d’immatriculation. Le contrôle vérifie l’identification de la voiture, réalise les mesures de pollution. Il délivre par la suite un procès verbal et remet la vignette et le timbre sur le certificat d’immatriculation.

Comment passer le contrôle anti pollution sans catalyseur ?

Un catalyseur est obligatoire depuis le er janvier pour les véhicules essences et depuis le er janvier pour les voitures diesel. C’est donc l’un des éléments à vérifier lors du contrôle anti pollution. Si votre véhicule ne possède pas un catalyseur, pensez à l’en équiper parce que c’est obligatoire. Sinon, faites en sorte que votre voiture sans catalyseur respecte les normes de pollution de moins de 3.5% de CO2 pour qu’il passe sans problème la visite technique.

Comment passer un contrôle technique sans carte grise ?

Pour réussir le contrôle technique sans carte grise, il suffit de demander une fiche d’identification en préfecture et de la présenter au centre. Il est également possible de fournir un certificat d’immatriculation provisoire ou une fiche de circulation provisoire valable jours délivrée par la police de la route.

Comment présenter son véhicule au contrôle technique ?

Pour présenter votre véhicule au contrôle technique, il faut fournir la carte grise. C’est le document d’identification de la voiture. C’est à partir de ce dossier que le contrôleur certifie la correspondance de la voiture aux éléments inscrits dedans. N’oubliez pas de nettoyer votre voiture et de faire au moins le demi-plein.

Comment refaire sa carte grise sans contrôle technique ?

Pour refaire sa carte grise, il faut un contrôle technique, surtout si le véhicule est mis en circulation depuis plus de ans. C’est obligatoire en cas de perte de carte grise, de vol ou de détérioration et en cas de divorce. Vous n’est pas obligé de le présenter au cas où il serait moins de ans.

Comment savoir si un contrôle technique est bon ?

Pour savoir si une visite technique est favorable, il suffit de regarder la lettre indiquée dans le procès verbale ou sur la vignette. SI celle-ci est de A, cela signifie que le contrôle technique est bon. Vous ne serez pas susceptible à une contre visite.

Comment ne pas payer une amende pour contrôle technique ?

C’est simple, pour ne pas risquer de payer une amende pour contrôle technique, il faut respecter la date limite de visite technique indiquée sur la vignette ou le certificat d’immatriculation. Vous pourrez également donner une explication valable à la police de la route comme la perte de votre carte grise.

Comment passer contrôle technique sans plaque ?

C’est impossible de passer une visite technique sans plaque. Il faut d’abord entamer les procédures d’immatriculation, en expliquant bien à la préfecture la cause de l’absence de la plaque. S’il s’agit d’une plaque qui doit être restituée au vendeur comme la loi de certains pays l’exige, les services de la préfecture ne seront pas exigeants. Après avoir obtenu votre plaque, vous pourrez aller faire le contrôle technique.

Pourquoi faire un contrôle technique ?

La visite technique est rendue obligatoire par la loi dans le but d’assainir le parc automobile qui circule en France. Il permet, en plus, d’assurer la sécurité routière des automobilistes et de réduire les risques d’accident. La raison du passage au contrôle auto est également la protection de l’environnement, afin de réduire au maximum les émissions de gaz.

Comment préparer son véhicule au contrôle technique ?

Pour s’échapper à la contre-visite, il est utile de préparer au préalable sa voiture avant d’aller au contrôle technique. Dans ce cas, vérifiez vous-même les éléments comme les feux, la plaque d’immatriculation, le bon fonctionnement du klaxon, l’état du pare-brise, l’état et la fixation des rétroviseurs, l’état des balais d’essuie-glace, le fonctionnement des ceintures de sécurité ou encore le niveau d’huile moteur.

Comment connaitre la date limite de validité du contrôle technique ?

La date limite de validité de la visite technique est indiquée sur la vignette collée sur les pare-brises du véhicule et dans le certificat d’immatriculation.

Comment retrouver un contrôle technique ?

Pour retrouver un contrôleur technique, vous pourrez consulter les annuaires dédiés à cet effet ou vous rendre dans un site comparateur. Il est également possible de consulter les avis de vos proches ou vous fier au bouche-à-oreille.

Comment obtenir un duplicata de carte grise sans contrôle technique ?

Il faut un contrôle technique pour obtenir un duplicata de carte grise. Pour pouvoir passer la visite, il vous est conseillé de chercher la fiche d’identification de votre véhicule en préfecture et de faire une déclaration de perte à la gendarmerie ou au poste de police. Il vous sera possible de faire une visite technique avec ces deux documents. Après, vous pourrez demander le duplicata.

Comment devenir contrôleur technique poids lourds ?

Pour devenir un contrôleur technique poids lourds, il faut avoir un diplôme de niveau V (CAP ou BEP pendant 3 ans, soit 280h ou de niveau IV (BAC ou BTS et une expérience dans les mêmes disciplines (mécanique automobile, carrosserie, carrosserie réparation, maintenance automobile d’au moins trois années. Vous devez également avoir un sens de responsabilité, une qualité d’organisation, une passion pour la technologie automobile et une maîtrise de l’informatique.

Comment ouvrir un centre de contrôle technique poids lourds ?

Outre les différentes formations exigées pour devenir un contrôleur technique poids lourds, il faut également avoir un local adapté aux exigences imposées par la réglementation. La visite technique des poids lourds nécessite, en effet, une surface assez spacieuse ainsi que des équipements spécifiques.

Comment devenir contrôleur technique moto ?

Pour devenir un contrôleur technique moto, il faut avoir un CAP en maintenance de motocycles ou en CAP réparations des carrosseries. Un Bac pro en maintenance de motocycles ou un diplôme de CQP (certificat de formation professionnelle ouvrent également à plusieurs débouchés. Il faut faire preuve d’une capacité d’analyse et d’un sens de rigueur pour réussir cette activité.

J’ai une voiture sans permis, ai-j’ai besoin de lui faire passer le contrôle technique ?

Les voitures sans permis sont dispensées de contrôle technique au même titre que les véhicules deux-roues, les tracteurs ou les véhicules diplomatiques. Mais pour des raisons personnelles, les propriétaires de ces types de voitures sont libres de les passer ou pas à la visite technique.

J’ai un litige par rapport à mon contrôle technique, puis-je faire une réclamation ?

En cas d’erreur du contrôle technique ou d’autres litiges, il est bien de votre droit de faire une réclamation. Vous pourrez demander un nouveau contrôle. SI le défaut est manifeste, vous pourrez prétendre à la clause du vice caché au niveau du contrôleur technique. SI vous et le centre trouvez un accord amiable, le centre pourra vous rembourser avec ses assurances. Si aucune entente n’est trouvée, vous pourrez déposer plainte à la justice qui va envoyer un expert judiciaire.