À la découverte de la nouvelle Nissan LEAF+ !

Après le succès international de la Nissan LEAF classique, voici venir le tour de la nouvelle version à autonomie prolongée baptisée e+. Avec une autonomie poussée à 385 km en cycle WLTP et une puissance de 217 ch, cette compacte japonaise embarque une batterie de plus grande capacité lui permettant d’atteindre jusqu’à 588 km en cycle urbain. En attendant sa sortie en France, découvrez notre avis sur cette LEAF+ de Nissan.

LEAF+ : un gain de puissance de plus

Pour rappel, la LEAF classique de Nissan est la voiture électrique la plus vendue au monde avec plus de 400 000 unités écoulées en dix ans de carrière. Soucieux de garder son titre de leader dans la mobilité électrique vis-à-vis de l’avènement de plusieurs concurrents, le constructeur japonais déploie tous ses efforts afin de faire évoluer la gamme de sa VE compacte.

Désormais, Nissan propose dans son catalogue une version de plus grande autonomie grâce à l’utilisation d’une batterie d’une capacité de 62 kW/h, contre 40 kW/h pour sa cadette. La version e+ affiche une puissance de 217 ch contre 150 pour la version classique, soit un gain de puissance d’environ 67 ch avec 340 Nm de couple. Au volant, on atteint facilement le 0 à 100 en seulement 7,1 secondes, soit 0,8 seconde de moins qu’avec le modèle précédent.

Malgré ses nombreuses innovations, la Nissan LEAF+ se voit pénaliser au niveau de ses performances, sachant que les 96 modules de batterie supplémentaires occasionnent un surpoids de 130 kg. Dans tous les cas, cela n’empêche pas la e+ de dépasser les 500 km en cycle urbain, de quoi ravir les automobilistes ayant besoin de faire des trajets plus longs que la moyenne au quotidien.

Que dire de l’autonomie de la Nissan LEAF+ ?

L’estimation WLTP de la Nissan e+ est très réaliste en cycle mixte. De prime abord, cette nouvelle version est beaucoup plus joueuse que sa petite sœur même s’il est n’est pas une sportive.

Une autonomie moyenne de 350 km en utilisation réelle

Pour un conducteur novice ou récemment converti aux voitures électriques, la consommation moyenne est estimée à 18,5 kWh/100 km, autorisant ainsi une autonomie réelle de 335 km. C’est un score acceptable pour une telle voiture au regard du parcours mixte : routes secondaires, villes et autoroutes entre autres. Si toutes les conditions sont réunies, la LEAF+ pourra facilement dépasser les 400 km sans aucun souci.

Une batterie de plus grande capacité, mais plus lourde

Le constructeur nippon élargit le rayon d’action de sa voiture électrique LEAF e+ en lui implantant une batterie de 62 kW/h, reprenant la technologie de la LEAF classique. Autrement dit, la batterie est toujours de type lithium-ion, mais équipée de plusieurs cellules, soit 288 contre 192 avec la version 40 kWh. Toujours refroidie par air, elle est beaucoup plus dense de 25 %, mais moins efficace qu’un refroidissement par liquide, notamment en cas de charges rapides successives, d’utilisation prolongée sur autoroute ou en période de fortes chaleurs. Avec son poids de 150 kg sous le plancher, la LEAF e+ pèse désormais 1730 kg à vide.

Près de 350 bornes pour la recharge rapide

Trouver une station de recharge reste le nerf de la guerre pour les conducteurs de voitures électriques. Fidèle à ses habitudes, le constructeur japonais fait toujours appel au système Chademo pour recharger sa nouvelle LEAF+ avec une puissance de 70 kW en moyenne. En résumé :

  • Il faut attendre 1h 30 pour passer de 20 à 80 % de la batterie
  • Avec une Wallbox (1 500 €) : la recharge complète est d’environ 11 h 30
  • Sur une prise renforcée : le temps de recharge est de 32 h

Cette nouvelle version e+ est équipée d’un deuxième connecteur destiné à la recharge sur le réseau domestique (jusqu’à 6,6 kW) ou les bornes publiques. Dans cette optique, il faut rappeler que Nissan bénéficie d’un partenariat avec de grandes enseignes de la distribution telles qu’Auchan ou Ikea. Cela permet aux conducteurs de recharger leur LEAF+ sur près de 350 bornes, de façon rapide et gratuite.

Bon à savoir : pour le plaisir des éco-conducteurs, la LEAF+ propose différents modes de conduite, dont un « B » et un « Eco ». Ces derniers permettent de récupérer jusqu’à 30 % d’autonomie.

Des technologies innovantes embarquées

La LEAF e+ est une version de conduite assistée dotée d’un système ProPilot. Elle embarque un dispositif de navigation avec un grand écran de 8 pouces. En plus de ces particularités, la nouvelle VE de Nissan intègre un système « e-Pedal » afin d’optimiser la récupération d’énergie au lever de pied jusqu’à l’arrêt complet de la voiture. Cela permet de gagner de l’autonomie en se passant des freins, encore faut-il garder un œil dans le rétroviseur le temps de se familiariser au système.

Côté prix, combien coûte la LEAF de Nissan ?

Que ce soit chez Nissan, Tesla ou autre constructeur, une voiture électrique n’est pas donnée à tout le monde. Néanmoins, la marque japonaise fait quelques exceptions.

Pour les futurs acheteurs qui entrent dans les clous (foyer non imposable, voiture éligible à la prime à la conversion), la LEAF First leur est proposée à 16 990 euros. En effet, le constructeur a décidé d’offrir une remise de 2 410 euros et de doubler le montant de la prime à la conversion.

Pour les autres profils, la LEAF e+ est accessible à partir de 37 700 euros en finition N.Connecta ou 39 500 euros en Tekna, sachant que le bonus s’élève à 6 000 euros.

Images : europe.nissan-cdn.net, i.gaw.to

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *