Que proposent les assurances pour les auto-stoppeurs ?

L’auto-stop est une tendance qui s’est développée vers les années 1950 où les transports collectifs étaient encore rares ou chers pour les voyageurs. Après plus d’un demi-siècle, cette pratique a toujours le vent en poupe malgré le covoiturage et les outils modernes de mise en relation entre passagers et conducteurs. En France, de nombreux particuliers font encore de l’auto-stop, surtout en cette période estivale. Pour éviter les désagréments avec les autorités, voici quelques règles inhérentes à l’assurance des auto-stoppeurs.

Assurance auto-stoppeur : la responsabilité civile

Du point de vue légal, toute personne faisant de l’auto-stop et qui monte dans une voiture est assurée d’office au même titre que n’importe quel passager. Concrètement, l’usager d’une plateforme de covoiturage ou l’auto-stoppeur est directement couvert dès qu’il entre dans la voiture jusqu’à ce qu’il en sorte.

En cas d’accident, même si le conducteur est entièrement responsable, l’auto-stoppeur ne peut se retourner contre lui en vue de solliciter des dommages et intérêts. Tous les dommages occasionnés aux passagers, y compris les auto-stoppeurs, sont pris en charge par l’assurance responsabilité civile du véhicule concerné.

Bon à savoir : inversement, même si l’auto-stoppeur est responsable de l’accident à 100%, la compagnie d’assurance ne peut se retourner contre le conducteur suite à un manque de prudence de la part d’un passager.

Gare au vol : gardez vos clés avec vous

L’automobiliste est libre de prendre un auto-stoppeur comme bon lui semble et où qu’il soit. S’il y a une restriction dans cette pratique, c’est au niveau de l’âge de l’auto-stoppeur. Celui-ci doit en effet avoir plus de 18 ans au risque d’une poursuite judiciaire de la part des parents. Assurez-vous donc de prendre une personne majeure pour éviter les mauvaises surprises.

Un autre scénario qui se produit fréquemment lors d’un auto-stop, c’est le vol à proprement parler. En effet, certaines personnes font de l’auto-stop, non pas pour économiser dans leur voyage, mais dans le but de partir avec la voiture de l’automobiliste lors d’une pause par exemple. Il s’agit donc d’un vol direct, et dans ce cas précis les assureurs peuvent ne pas indemniser les victimes. Mieux vaut donc garder les clés de sa voiture tout au long du voyage pour éviter les problèmes.

Images : freepik.com, lesaviezvous.net

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Partagez cet article !